lundi, 3 octobre 2022

Les badges numériques font avancer le domaine de la mécanique automobile.

Il est désormais possible de suivre des formations en mécanique accréditées par badges numériques.

Vous aurez certainement remarqué le hausse du prix de l’essence. Depuis quelques semaines déjà, le prix du baril a explosé. Il devient de plus en plus difficile pour le consommateur moyen de faire le plein de son véhicule sans se vider les poches. Une solution s’impose pour plusieurs personnes: les voitures électriques. Celles-ci sont d’ailleurs de plus en plus répandues en Amérique du Nord. Cependant, ce changement demande aux professionnels de la mécanique de s’adapter à cette nouvelle technologie.

Voitures électriques

Subsidiaire de la polytechnique d’Otago En Nouvelle-Zélande, l’organisme Edubits met sur pied des programmes de certification et décerne des badges numériques dans le domaine de la mécanique automobile.

La certification des compétences en diagnostique et réparation de véhicules électriques de la polytechnique est assez unique. Elle est destinée aux apprenants participant à des stages ou qui sont déjà sur le marché du travail. Plutôt que de devoir suivre des cours et compléter un examen, l’apprenant doit prouver sa capacité à effectuer une tâche qu’il a accomplie dans l’exercice de ses fonctions.

Par exemple, pour le badge « réparations de batterie d’un véhicule électrique » Electric Vehicle Battery Repairs, l’apprenant doit prouver qu’il a effectué une analyse de diagnostic pour identifier les composants défectueux de la batterie et effectuer des actions de restauration conformes aux spécifications des fabricants. Par la suite, l’étudiant doit présenter les preuves de son apprentissage. Pour se faire il doit fournir, entre autres, des photographies, des analyses de diagnostic, une description détaillée du problème et de la solution préconisée par l’étudiant ou encore une attestation de son supérieur.

Vous pouvez consulter la page décrivant la formation pour plus de détails.

Finalement, L’apprenant se voit attribuer un badge numérique ainsi que 10 crédits reconnus par la polytechnique et le ministère de l’Éducation néo-zélandais.

Cette façon d’attribuer des certifications est axée sur l’expérience plutôt que sur la base d’un savoir théorique. Ce genre de formation est particulièrement adapté au milieu de la formation professionnelle. Cela permet à l’apprenant de travailler et d’être salarié tout en continuant ses études. Il s’agit d’une forme de stage où, au lieu de considérer l’apprentissage de l’étudiant comme un bloc de six mois, on en vient à déconstruire son parcours en des tâches et des compétences spécifiques et identifiables.

Voitures à essence

Les badges numériques en mécanique ne sont pas réservés qu’à la réparation des voitures électriques. En effet, d’autres organismes offrent des certifications pour l’entretien de voitures à essence.

Equipment & Engine training Council (EETC) est un organisme à but non lucratif créé en 1996 destiné à palier au manque d’effectif dans le domaine de la mécanique automobile. EETC offre des formations à leurs membres en lien à la réparation de véhicules à essence. Ces formations sont divisées en trois collections:

  • Certified Systems Technician (technicien de systèmes certifié);
  • Certified Engine technician (technicien moteur certifié);
  • Certified master Technician (technicien maitre certifié).

Ces trois collections comportent tous un nombre défini de certifications qui doivent être accomplies pour obtenir le titre qui leur est associé. Le programme « Certified Systems Technician » se concentre sur les principaux systèmes nécessaires au fonctionnement d’une voiture: la transmission, les systèmes mécaniques et les systèmes électriques.

Source: EETC – Credly

Pour sa part, les badges de la collection Certified Engine technician se concentrent sur l’entretien et la réparation de moteurs quatre temps, de moteurs deux temps et de moteurs diesel.

Finalement, la collection « Certified master Technician » nécessite que l’apprenant ait complété les 2 collections précédentes. Alors, il peut obtenir son badge numérique.

Contrairement aux certifications d’Edubits, ces certifications sont acquises suite à la réussite d’un examen de 150 questions.

Vous pouvez consulter la page de l’organisme pour plus d’information sur les programmes.

Cliquez ici pour consulter d’autres articles sur les badges numériques dans le milieu manufacturier.

Articles similaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Suivez-nous

Derniers articles